Bitumage axe Bondoukou-frontière Ghana. Démarrage d’une enquête publique à Bondoukou

L’enquête publique relative au projet de bitumage de l’axe Bondoukou-Soko- frontière du Ghana a débuté vendredi à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo), en présence des autorités administratives et de la chefferie traditionnelle locale. 

Cette enquête s’inscrit dans le cadre de l’étude d’impact environnemental et social (EIES) initiée par l’Etat à travers l’Agence de gestion de la route (AGEROUTE) et confiée au cabinet Fadi Merheb.

Selon Ahoussi Ernest, environnementaliste dans le cabinet d’études, il s’agit de rencontrer les populations pour les informer de tous les aspects du projet et prendre leurs avis pour une validation de l’EIES. Il s’est félicité de l’adhésion des populations au projet et les a invitées à accueillir chaleureusement les ouvriers afin que les travaux avancent plus rapidement. 

L’axe Bondoukou-Soko-Frontière Ghana, distant de 11,5 km, sera pourvu de deux voies et des accotements de deux mètres et de 1,80 m en agglomération. Il aura une emprise de 40 m et permettra le désenclavement de Soko et la facilitation de la circulation des biens et des personnes.

En juillet 2018, une mission de la Banque africaine de développement (BAD) et de l’AGEROUTE était présente à Bondoukou afin d’évaluer la faisabilité du projet de bitumage de cet axe important pour les échanges commerciaux entre les deux pays. 

Zaar/kp

Source: AIP

Partagez cet article