Guichet unique automobile : Le Secrétaire d’Etat veut optimiser les procédures du service des douanes

Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat a rendu une visite surprise aux douaniers, le 23 février, au service recevabilité, à Vridi.

Moussa Sanogo, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat effectue depuis quelque temps des visites inopinées dans les services des structures sous sa tutelle. Le 23 février, il était tôt le matin, au service recevabilité, maillon de l’administration des douanes,au Guichet unique automobile de Vridi, à Abidjan.

Situant le cadre de son déplacement sur de terrain, le Secrétaire d’Etat a indiqué qu’il se n’agit ni plus ni moins qued’accomplir la tâche normal « d’un responsable qui va voir comment ses services fonctionnent, s’imprégner des réalités et voir comment on peut améliorer les aspects qui ne marchent pas bien ». Globalement Moussa Snogo est reparti satisfait de ce qui est fait, déjà, au service recevabilité, même si les efforts de lutte contre les fraudes méritent d’être accentuer pour un optimiser le recouvrement des recettes de l’Etat. Dans cette optique, Secrétaire d’Etat pense qu’une amélioration des procédures s’avère nécessaire. « Au niveau de l’archivage il sera question de voir comment tirer parti de l’archivage électronique. Au-delà ce sont les questions de procédures qui feront l’objet d’un examen plus profonds pour améliorer le recouvrement des recettes », a-t-il dit.

En attendant, M. Sanogo, veut pouvoir compter sur la vigilance des agents de ce service, à tous les niveaux de responsabilité, pour lutter davantage contre la fraude et optimiser les recettes. Car « La Côte d’Ivoire qui aspire à être émergent a besoin de ressources conséquentes pour construire plus d’infrastructures économique, faire plus de social, créer plus d’emplois et améliorer les conditions de vie la population », a-t-il expliqué aux agents des douanes. Soulignant que leur travail contribue fortement à réaliser les objectifs de recettes du budget de l’Etat.

Le budget de l’Etat pour l’année 2018 adopté, le vendredi 15 décembre 2017, s’équilibre en ressources et en charges, à 6 756 257 616 332 Fcfa, en hausse de 4,8% par rapport au budget révisé 2017, d’un montant de 6 447 638 712 432 Fcfa.

Les prévisions de recettes fiscales, sont estimées à 3 406 008 090 526 Fcfa. Pour les réaliser, le gouvernement entend poursuivre les réformes des instruments de recouvrement des services des impôts et des douanes, procéder à une rationalisation progressive des exonérations, entre autres mesures.

Les visite qu’il effectue dans les structures sous sa tutelle sont donc une occasion pour le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat de sensibiliser les agents sur les attentes du gouvernement. Le 9 février il a porté ce message d’exhortation à plus d’effort et de probité aux agents du Centre des impôts de Cocody II Plateaux.

Source : Ministère

Partagez cet article