Hydrocarbures : Un autre type de carburant en Côte d'Ivoire dès 2017

Les populations ivoiriennes auront prochainement droit à un carburant de meilleure qualité au vu de la décision prise par les autorités.

Suite à la publication d'un rapport qui révélait une grande toxicité du carburant livré dans plusieurs pays ouest africains dont la Côte d'Ivoire, les autorités ivoiriennes ont décidé de réagir.

La Côte d'Ivoire s'est en effet engagé à cet effet à veiller à la distribution d'un carburant de meilleure qualité dès juillet 2017. C'était le jeudi 1er décembre 2016 à Abudja dans le cadre d'une réunion du Programme des nations unies pour l'environnement (Pnue) qui a également vu la participation du Nigeria, du Togo et le Bénin.

Les différents engagements pris visent à limiter à 50 ppm (parties par million) la teneur en soufre du carburant contre 3 500 ppm relevés dans le rapport de l'Ong. Un chantier qui s'annonce périlleux selon l'Association des raffineurs africains du fait des investissements que cela impliquerait.

Mais aussi au regard de la législation qui régit le secteur. Plusieurs représentants de la Communauté des États de l’Afrique de l'ouest, l'Ara et d'autres organisations internationales concernées par la question étaient présente à cette rencontre.

Alassane SANOU
Source : Linfodrome

Partagez cet article