Yopougon: les gbakas paralysent la circulation

Aux environs de 10 heures le lundi 21 novembre 2016, les minicars communément appelée ‘’gbaka’’ de la commune de Yopougon ont cessé toute activité.

Selon des sources bien introduites dans le milieu du transport dans cette commune, c’est un problème lié aux encaissements illégaux orchestrés par les syndicats.

Cet arrêt de travail des ‘’gbaka’’ a créé de nombreux problèmes de déplacements dans cette commune quand on sait que ce moyen de déplacement est le plus prisé des populations de cette cité grâce à ces tarifs bien étudiés.

Rappelons que ce mouvement de syndicalistes dans le milieu du transport communément appélé ‘’gnambro’’ sont ces personnes dont le travail consiste dans les gares routières ou aux alentours à charger les passants dans les véhicules de transports.

En général, c’est une somme avoisinant 100 francs CFA par véhicule que les gnambros réclament au conducteur comme un "droit de chargement".

Ce ‘’service’’ à la personne a pris une forme beaucoup plus brutale. Depuis quelques années, ces individus forcent les conducteurs en particulier ceux des gbaka à payer des pourboires de plus en plus élevés. Et, très souvent en usant de la violence pour dissuader tout chauffeur non-coopératif.

O.R/L’intelligent d’Abidjan

Partagez cet article